choisir une langue

Suivez-nous
sur les pages suivantes:

Accueil / Actualités

Actualités

0 Commentaire

Mercredi 17 Mai 2017

Création et pérennisation des entreprises : Une étude et des recommandations

Création et pérennisation des entreprises : Une étude et des recommandations

L’APII (Agence de Promotion de l’industrie et de l’Investissement)  a organisé, mercredi  17 mai 2017, un séminaire pour présenter l’étude réalisée par deux bureaux de consulting tunisiens sur «  les Problématiques de création et de la pérennisation des entreprises en Tunisie ».

 

L’étude en question révèle notamment qu’après 2011, 52% des projets déclarés ne voient pas le jour contre un taux de 46% avant la révolution. L’étude a touché 421 promoteurs ayant présenté des déclarations d’investissement sans parvenir à la réalisation de leurs projets, au cours de la période 2005-2015. Elle  a montré que les difficultés d’accès au financement et la lourdeur des procédures administratives constituent les principaux obstacles, dans la phase de préparation du projet.

 

Intervenant  pour présenter les résultats de cette étude, le directeur général de l’APII, M.Samir Bechaouel, a précisé que l’objectif est de proposer un plan d’action visant à améliorer le taux de réalisation des déclarations de projets et la durée de vie moyenne des entreprises tunisiennes.

 

M. Abdellatif Hmam, Secrétaire d’Etat au commerce, a ensuite pris la parole pour louer cette initiative de l’APII qui intervient à un timing important pour le pays alors qu’il fait face à des problématiques socio-économiques multiples et doit relever de nombreux défis tel que la création de nouveaux postes d’emplois, la promotion des exportations, la maitrise de sa balance commerciale.

 

Le pays, à travers ses entreprises et grâce à l’initiative privée ,dispose d’un important potentiel de développement a déclaré le Secrétaire d’Etat ajoutant que s’il revient certes à l’Etat  de mettre en place les infrastructures de base, de créer des mécanismes facilitant le financement et encourageant l’entreprenariat, c’est à l’entreprise que revient le rôle de créer la richesse et il est donc important d’accorder à l’entreprise l’attention nécessaire pour son développement et les moyens lui permettant de surmonter les difficultés.

 

Cette étude vient donc à point nommé pour aider les autorités concernées à mieux comprendre les problématiques de la création et surtout les conditions nécessaires pour la pérennité des entreprises.

 

Lui succédant, M. Bechir Boujdai, membre du bureau exécutif de l’UTICA, a pris la parole pour remercier les experts qui ont réalisé l’étude en espérant un approfondissement des analyses des données collectées et des recommandations présentées d’autant que nous sommes en situation post révolution nécessitant une approche tenant compte de l’instabilité politique et sociale, du marché parallèle, de la contrebande et des importations sauvages. M. Boujdai a ensuite abordé les difficultés  économiques et en particulier industrielles qu’affronte le pays rappelant que le secteur industriel privé reste le premier investisseur, le premier exportateur et le premier créateur de richesses et d’emplois.

 

Abordant le thème de l’étude objet du séminaire, M. Boujdai a déclaré que l’UTICA, consciente de la situation économique du pays, ne ménage aucun effort, comme elle l’a toujours fait, pour une vraie relance de l’appareil productif et adhère entièrement aux cinq axes retenus par l’étude pour améliorer le taux de réalisation des déclarations de projets et la pérennisation des entreprises.

 

Les représentants des bureaux ayant réalisé l’étude ont ensuite pris la parole pour présenter aux participants la méthodologie retenue et les résultats obtenus. Ils ont précisé que l’objectif global de l’étude est de proposer un plan d’action visant à améliorer le taux de réalisation des déclarations de projets et la durée de vie moyenne des entreprises tunisiennes.

 

Le champ de l’étude couvre les entreprises industrielles de plus de 10 emplois et les déclarations de projets industrielles de plus de 100 m DT d’investissement.

 

L’état des lieux réalisé dans le cadre de l’étude a concerné une analyse des déclarations de projets non réalisées, une analyse des entreprises fermées, une analyse de la pérennité des entreprises et un benchmarking avec la situation des entreprises créées en France, en Turquie, au Maroc et en Roumanie.

 

L’étude a pris comme base pour réaliser les analyses la base de données des projets industriels déclarés au niveau de l’APII au cours de la période 2005-2015.

 

L’objectif global de l’étude qui est d’améliorer le taux de réalisation des déclarations de projets et la durée de vie de des entreprises a été déployé en 5 axes constituant les grandes orientations de l’étude et du plan d’action, à savoir:

 

  • Axe 1: Faciliter l’accès au financement des entreprises et développer une offre financière adaptée aux différents cycles de vie du projet,
  • Axe 2: Mise en place d’un dispositif d’accompagnement et de formation performant et coordonné offrant une assistance dans les différentes phases du cycle de vie d’un projet et permettant une diffusion de la culture entrepreneuriale,
  • Axe   3: Stimuler l’innovation au sein des entreprises et assurer un accompagnement adéquat des projets innovants,
  • Axe 4: Simplification des procédures et des démarches de réalisation de l’investissement,
  • Axe 5: Amélioration de la disponibilité et de la qualité du foncier industriel.

 

0 Commentaire

Ajouter un commentaire

Bourse

HEXABYTE 0.00%
WIFAK 0.00%
UNIMED 0.00%
AB 0.00%
ADWYA 0.00%
AETECH 0.00%