choisir une langue

Suivez-nous
sur les pages suivantes:

Accueil / Actualités

Actualités

0 Commentaire
UTICA Retour

Mardi 07 Juin 2011

UTICA: Rencontre-débat entre Iyadh Ben Achour et les chefs d’entreprises

Les élections de la constituante, le rôle du secteur privé dans cette phase de post-révolution, et la transition politique en Tunisie… Tels étaient les principaux sujets débattus au cours de la rencontre de M. Iyadh Ben Achour, président de la Haute Instance pour la réalisation des objectif de la révolution, la réforme politique et la transition démocratique, avec les chefs d’entreprises, organisée à l’initiative de l’UTICA, mardi 07 juin 2011 à son siège.
M. Ben Achour a expliqué, durant cette rencontre, le rôle et la composition de la Haute Instance créée dans l’objectif de mettre en place une feuille de route permettant la transition démocratique, et proposer un nouveau code électoral adapté aux attentes du Peuple tunisien après la révolution.
Et d’ajouter que la pratique démocratique comporte certaines concessions et nécessite de faire preuve d’un esprit de conciliation.
M. Ben Achour a insisté, également, sur le rôle important des représentants du secteur privé tunisien dans cette transition, notant que la réussite de la révolution nécessite la conjugaison des efforts de toutes les parties, notamment les chefs d’entreprises.   
Auparavant, Mme. Wided Bouchamaoui, présidente de l’UTICA, a mis l’accent, au cours de l’ouverture de cette rencontre, sur l’importance de cette initiative qui témoigne de l’attachement de la centrale patronale à son environnement économique, social et politique, et son engagement à jouer un rôle plus important dans cette période transitoire et dans la concrétisation des objectifs de la révolution.
Mme. Bouchamaoui a expliqué que l’UTICA a été l’une des premières organisations nationales à faire sa révolution, en appelant  à l’ouverture et à la conciliation entre tous les opérateurs du secteur privé tunisien.
Et de mentionner qu’il est inacceptable, aujourd’hui, de voir les chefs d’entreprises tunisiens exclus encore de toutes initiatives en rapport avec l’avenir de notre pays.
Le débat avec les chefs d’entreprises a été riche et fructueux d’autant que plusieurs intervenants ont saisi cette occasion pour évoquer certains sujets importants portant, entre autres, sur la liste des personnes ayant exhorté le président déchu pour un nouveau mandat et l’impact du report des élections de la constituante sur l’économie nationale…